Maman-SS

‘lut Beck,

[…]

Non, elle ne prend pas la place de Maman. C’est totalement con de croire ça. Ca n’a rien à voir.

Jai une amie, une véritable amie, à qui parler et parce qu’elle est plus âgée que moi, tout le monde me hurle que je fais un transfert maternel.

C’est que tu ne sais pas ce que c’est qu’une amie.

C’est que tu n’as jamais eu d’amie.

Avec une amie, tu combines à la fois l’amour et la virginité du passé. Avec une soeur, le passé a parfois un tel poids qu’il empêche l’évolution des relations, même si tu sais que les liens du sang seront toujours plus forts que les engueulades débiles qui arrivent quand on se chipote l’amour parental. Et puis aprés tout, si c’est ma deuxième mère, tu devrais être contente, ça te laisse le champ libre. Mais toi et moi, on s’aimera toujours, malgré tout.

Avec une amie, le fait que le passé n’ait pas été partagé te laisse une grande liberté. C’est gênant parce qu’il faut d’abord apprendre à se connaître et que ça créée des frictions, mais, comme pour les liens du sang, l’amour est plus fort. On est capable de dépasser tout ça. Et quand je dis amour, ce n’est pas sexuel, enfin plus maintenant, c’est SS !! la blonde la plus sexy d’Hollywood, merde !! J’avoue avoir ressenti un désir physique au début mais c’est passé. Il y a tellement d’autres émotions plus fortes.

Maman n’a pas à s’inquiéter. Ma jument de Maman a tellement d’obstacles à franchir, elle ne doit pas s’inquiéter.

Ce que je ressens, ça ressemble à une onde de chaleur qui finit par t’inonder, puis l’envie d’être ensemble, le plus près possible de son souffle pour l’entendre respirer.

Tu peux avancer sous son regard sans craindre de te tromper, de faire une erreur ou de la décevoir parce que ce regard ne te juge pas, elle n’a pas d’attente vis-à-vis de toi, elle n’a pas placé d’espoir en toi. Elle est là comme le ciel au-dessus de ta tête.

Imagine un jour que le ciel disparaisse, qu’à tout moment ton corps risque de tomber dans le néant,  sa main te retient avant la chute.

Je sais que ça ressemble pourtant bien à une déclaration d’amour, et bien oui, alors, je l’aime.

Et tu ne peux pas appeler ça autrement qu’amour.

Alors, fous-moi la paix et laisse-moi l’aimer.

[…]

Ciao, V.



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :