Archive for mars 2010

IA

mars 11, 2010

J’ai rencontré Vic sur le tournage de Devil. La première impression à été très forte : elle s’engueulait avec SS. Elle lui reprochait de la prendre pour son caniche. SS peut être très possessive, c’est vrai.
Et puis, apparement, Vic est arrivée en retard mais, d’aprés ce que j’ai compris, elle avait voyagé en stop, elle ne pouvait pas prévoir son heure d’arrivée. En tout cas, leur dispute a été très violente. Cela s ‘est passé dans la voiture de SS. Mais on entendait tout. Vic est sortie furieuse et elle est partie. Plus tard, SS m’a raconté que Vic avait passé la journée dans la ville voisine, au cinéma où il ne passait que des anciens films d’elle, en son honneur. Je me souviens bien de ce que Vic a dit à SS dans la voiture : «  Ecoute, écoute ce que je vais te dire… Ce n’est pas parce que tu m’aimes que je t’appartiens, ce n’est pas parce que je t’aime que tu m’appartiens. Je n’ai jamais payé pour être aimée. On ne m’a jamais payé pour … aimer. Mais bon sang ! Est-ce que tu sais seulement ce que ça veut dire, aimer ??!! Ce n’est pas payer et prendre !! Aimer, c’est offrir et recevoir !! Alors, arrête, arrête de vouloir m’acheter, arrête de croire que je veux me vendre. Tu m’aimes et c’est ton seul droit sur moi, je t’aime et c’est mon seul droit sur toi. En tout cas, change ta manière de vivre avec les autres. Parce que tu vas finir par crever comme une vieille peau et y aura même pas un connard pour te pousser dans le trou. » C’était très fort. SS, elle avait l’air démonté. Pour la première fois, je l’ai vue impuissante, sans réaction. Pendant toute la journée, elle n’a rien dit, ni protesté.
Le soir, Vic est revenue. Elles avaient prévu de passer le week-end ensembles. On était jeudi alors. Elles se sont reconciliées le soir même. Enfin Vic était sur le tournage le lendemain. SS était timide, elle n’osait rien dire, Vic aussi. On aurait dit deux fauves se tournant autour pour chercehr à se reconnaître tout en évitant de rouvrir leurs blessures. Puis, les bétises de Vic, enfin ses maladresses, ont détendu l’atmosphère. Je croyais qu’elles étaient déjà des amies intimes. En fait, SS m’a avoué que c’était la première fois qu’elles passaient quelques jours ensemble, elle ne savait même pas pourquoi elle l’avait invitée sur le tournage. Elle avait senti quelque chose qui l’attirait chez cette gamine. D’ailleurs, je suis sûre que tous ceux qui ont rencontré Vic vont vous raconter la même chose.
Mais il n’y a qu’avec SS que Vic a établi une relation aussi forte, aussi conflictuelle.
Avec moi, elle était plus distante, plus respectueuse malgré mes efforts…

Ex amant de SS

mars 11, 2010

Je me demande pourquoi SS et Vic s’aiment. Parce que Vic est la seule personne qui lui résiste, parce que SS, comme tous les nouveaux riches, est fascinée, même si elle les méprise, par les familles riches depuis des générations… Et beaucoup d’autres choses encore.
Vic a une telle aisance avec l’argent. Elle en connait la valeur mais elle garde toujours ses distances, les gros chiffres ne l’impressionnent pas. SS a une … fascination pour l’argent, ça tourne à l’obsession même si cela ne l’empêche pas d’être généreuse. En tout cas, l’attitude de Vic la révolte, elle ne comprend pas et en même temps elle l’envie. Alors elle offre à Vic des tas des cadeaux, elle essaie de … pas de l’acheter, enfin c’est presque ça, mais elle veut lui montrer qu’elles sont du même monde.
Sauf que Vic lui résiste : elle refuse que SS lui achète tout ça, ses fringues, qu’elle prenne ses rendez-vous avec les journalistes, qu’elle organise sa vie. En fait, Vic ne veut pas que SS la modèle à son image. D’où les disputes. Je pense quand même, que si Vic s’était laissée faire, SS l’aurait moins … moins estimée. Elle ne se serait même pas intéressée à elle. En tout cas, avec les autres, amants et amis, SS a toujours agi comme ça.
Dès la première rencontre, elles se sont opposées. Vic a refusé de faire le portrait de SS. D’aprés ce que je sais, c’est quand Vic a vu son dernier film, celui qui a valu un oscar à SS, qu’elle a accepté de le peindre. Bon, en tout cas, leur première rencontre a été explosive, pimentée. Tout ce que je sais, c’est que Vic a fait semblant d’accepter de peindre SS pour s’en débarasser et le lendemain, SS a reçu… un miroir. La colère de SS !!
J’ai vu leur relation évoluer, même quand j’ai quitté SS, j’ai toujours gardé contact. J’ai donc bien vu les étapes. Plus Vic aimait SS, plus elle la connaissait, plus elle voulait faire de SS un être parfait comme si elle n’admettait pas que son amie, sa meilleure amie, puisse avoir des défauts. Et c’est SS qui à son tour, a refusé de se laisser faire. Vic n’a pas procédé de la même façon que SS, elle a avancé progressivement, avec douceur mais fermement. SS n’a pas facilité les choses, elle se braquait d’où les disputes encore. Mais c’était très différent : c’est SS qui refusait de se laisser faire et c’est Vic qui menait le bal.
Elle a beau joué les faibles, Vic est bien plus costaud, elle est très forte, beaucoup plus que SS qui malgré ses refus, a accepté les changements de Vic. Maintenant, leur relation est bizarre. La réalité et le jeu, parce qu’elles jouent toutes les deux, se sont mélangés. Qui est faible ? Qui est forte ? Impossible à savoir et puis elles s’en foutent au fond, elles s’aiment et je vais même demander qui est Vic ? Qui est SS ?

Secrétaire de SS

mars 11, 2010

Leur relation allait d’une extrême à l’autre. J’ai connu des engueulades si violentes, j’ai cru qu’elles allaient s’entretuer ou au moins qu’elles ne se reverraient jamais. Mais elles avaient aussi des moments de complicité, de tendresse, on aurait dit deux gamines qui préparaient un mauvais coup, et c’est bien ce qui arrivait.
Une fois je me souviens, Vic avait pris des photos d’elles deux. Vic déteste les séances photos, les poses, les photographes… Elle préfére prendre les photos elle-même, et elle le fait très bien en général. Elle a un oeil pour ça. Enfin, donc, Vic avait envoyé les photos à Miss S. Nous étions en train de les regarder, Miss S les avait étalées sur la table pour les trier quand une amie journaliste est arrivée. L’interview était prévue mais Miss S a voulu continuer à regarder les photos alors elle a répondu aux questions en même temps. Miss S voulait choisir parmi ces photos celles du dossier de pressse pour leur film.
La journaliste a demandé si elle pouvait en prendre quelques-unes pour son interview. Comme Miss S était d’accord, la journaliste l’a laissée choisir celles qu’elle préférait. Miss S a rassemblé trois photos et c’est à ce moment-là que nous avons vu qu’il y avait des messages au dos de deux d’entre elles. Miss S les a retournées et au fur et à mesure qu’elle lisait, elle souriait. Vic avait écrit : « celle-là, je l’aime, tu sais pourquoi. » et « Tu regardes vers l’avant à hauteur d’homme alors que moi j’ai les yeux perdus dans le ciel et ta main sur mon épaule m’empêche de m’envoler n’importe où. » La journaliste a essayé de savoir ce que voulait dire Vic mais Miss S a refusé de répondre. Elle a conclu en disant  « Quand même, j’en ai trouvé deux en commun avec Vic ! »
Enfin ça, c’est un exemple des moments où ça se passe bien. Parce que les engueulades, enfin les disputes, c’était pas mal !
Je me souviens, une fois, Miss S avait décidé d’emmener Vic dans un magasin de vêtements, puis au restaurant et une interview pour finir. Elle avait organisé toute la journée, quoi ! Elle avait juste oublié de demander son avis à Vic. Oulala !! Elle l’a mal pris. Elle est arrivé furieuse, elle a défoncé la porte ou presque. Elle s’est mise à hurler : « Oui, mais ça va pas, non ? Tu te prends pour qui ? Tu crois que tu peux organiser ma vie comme ça ? Si j’ai besoin d’un agenda, je te sonnerai, promis !! Pour l’instant, je me débrouille très bien sans toi, merci !! Je t’ai rien demandé ! »
Ca a duré un moment, Miss S n’a pas pu en placer une. Puis Vic a repris son souffle et Miss S a pris son tour pour les hurlements. Elle nous a mis à la porte de son bureau mais on entendait tout tellement elles criaient ! Elles sont sorties ensemble, Vic avait le visage complétement fermé. Miss S m’a dit qu’elles partaient pour le magasin. J’ai appris par la vendeuse qui est une amie qu’elles n’avaient rien acheté, que Vic n’avait pas dit un mot mais qu’elle avait laissé Miss S se débrouiller. Miss S avait fini par craquer, elle l’avait lâché et le repas au restaurant avait été annulé. L’interview a quand même eu lieu , je l’ai lue, on sent la tension derrière chaque mot mais ça n’a pas explosé.
Enfin, voilà, c’était tout bon ou tout mauvais. Mais elles se réconciliaient toujours,… jusqu’à la dispute suivante.

Attachée de presse de SS

mars 11, 2010

Un matin, il était quand même plus de dix heures, je les ai trouvés dans la chambre de l’hôtel, c’était à Paris pendant la tournée de promo de leur film, dans la chambre de Vic donc. Vic était au bureau, affalée, et SS sur le lit endormie, toute habillée. La pièce portait les traces d’une longue soirée : par terre, une bouteille de vin vide, sur la commode, deux verres dont l’un avec un reste de liquide, des popcorns un peu partout sur la moquette. La télévision était allumée, sur l’écran de la neige, sans parler des cendriers pleins, de l’odeur de tabac, de la guitare électrique dans un coin, des photos, des papiers éparpillés. Elles avaient discuté tard, tout en regardant un film, le magnétoscope était allumé. SS avait dû s’endormir avant la fin et Vic, pour ne pas la gêner, s’était installée au bureau puis avait cédé au sommeil à son tour. Une soirée entre amies, en fait !
Je sais qu’il y en a eu d’autres aprés.
Ce qu’il y a entre elles, c’est une relation difficile à définir, parfois amicale, parfois mère-fille. Je sais que Vic a dit que le tournage est arrivé aprés la fausse couce ede SS et qu’il y a eu une sorte de transfert des sentiments de SS sur Vic. Mais elles étaient déjà amies et pour Vic, c’était très clair : SS n’était pas sa mère ! Mais en même temps, elle sentait que SS souffrait, c’était pour elle une manière de compenser cette perte.Vic la laissait faire pour la soulager.
Je me souviens d’un matin, pendant le tournage. Vic avait toujours du mal à se réveiller. Il lui fallait du temps pour se mettre en train. Comme le lieu de tournage était assez éloigné de l’hôtel, Vic en profitait pour continuer sa nuit pendant le trajet. Une fois, elle a demandé à SS de sétendre sur la banquette. SS a accepté et Vic a posé sa tête sur ses genoux ! SS n’avait pas compris la chose de cette façon ! Elle pensait que Vic allait poser ses pieds sur elle pas sa tête !! Enfin, bref, SS s’est retrouvée avec Vic allongée sur elle. Et elle dormait profondément !! Elles formaient un tableau ravissant. Vic surtout : endormie, dans l’abandon du sommeil comme les enfants qui rêvent les bras écartés et la bouche ouverte. Sa main en tombant, avait déplacé sa veste laissait voir son épaule nue. C’est la seule personne qui ait réussi et je peux le jurer, à empêcher SS de travailler et ça, en dormant !! SS lui caressait les cheveux, une main sur l’épaule de Vic sans la regarder. Elle faisait semblant d’admirer le paysage mais elle ne le voyait pas, elle sent la chaleur de ce corps sur son ventre, ce corps livré en toute innocence, qu’elle doit protéger. A ce moment-là, Vic était beaucoup plus qu’une amie pour SS.
Malheureusement, une fois réveillée, Vic reprenait son exubérance, son entêtement, alors elle et SS recommençaient à s’affronter. Pendant le toruange, par exemple, Vic ne connaissait jamais son texte, elle improvisait tout le temps, elle mettait SS dans des situations impossibles ! C’est vrai que les scènes ont été gardées au montage mais dans les coulisses c’était tendu. Il y avait aussi des détails comme Vic prend du café, SS du thé, Vic déteste répéter, SS en a besoin…
Pourtant les souvenirs qui me restent ce sont de vrais moments de tendresse, de complicité.
Je me souviens d’une discussio dans la voiture. J’étais devant, elles parlaient à l’arrière. Le sujet c’était le sexe. Et elles discutaient librement, sans se fâcher, chacune avec ses arguments. Pour Vic, c’était inconcevable de coucher avec quelqu’un pour de l’argent sans qu’il y ait même une attirance ou un désir sexuel. SS trouvait ça tellement naïf, elle lui a demandé :
– T’as déjà couché avec un vieux ?
– Oui.
– Pourquoi ? Qu’est-ce qui t’as attiré en lui ? Je croyais que tu couchais seulement avec des gens beaux et jeunes.
– He bin, non. Je sais pas pourquoi. Il avait l’air si fragile. C’était comme si j’avais pu le consoler.
– Il était beau ?
– Même pas, enfin pas spécialement. C’était un flic.
– Et ta mère ?
– Je ne crois pas qu’elle ait été tout de suite au courant. J’ai peur que cela lui ait foutu sa carrière en l’air. Pas directement mais, bon, ça finit toujours par se savoir.

Elles avaient souvent ce genre de discussion, sur le sexe, les mecs…

Vic était aussi sexuellement libre que SS mais avec des principes inébranlables : pas de mensonges, pas de complication. SS utilise le sexe comme une arme. Elles s’aimaient malgré leurs différences.

RN, acteur

mars 11, 2010

Je me souviens d’avoir tourné avec le petit ami de Vic, Ethan. Un bon acteur et un type sympa.

Vic, je l’avais déjà rencontrée chez SS avec Marck. Sympa, elle aussi mais bavarde ! In croyable, cette gamine !

Pendant 8-10 mois, j’ai fréquenté SS pour le tournage d’un film de Marck, pendant cette période, elle et Vic ont dû s’engueuler une à deux fois et se réconcilier autant, à redevenir les meilleures amis du monde même !

Ethan m’a dit d’ailleurs qu’il ne voyait Vic que quand elles se faisaient la gueule, sinon, le reste du temps, elles étaient toujours fourrées ensembles. Enfin, ça n’empêchait pas Vic de venir le voir sur le tournage. Qu’ils étaient mignons, ces deux-là ! Quand même, il y en a qui ont de la chance.

Je suis sûr que Vic en a fait craquer plus d’un, avec sa petite bouille de bébé et quand elle rit, difficile de résister !

Mais on ne peut pas lui reprocher de jouer l’allumeuse, elle n’avait pas l’air de s’en apercevoir, c’est tout. Et puis, qaund elle est avec Ethan, on comprend vite qu’on a aucune chance. D’ailleurs, je ne suis pas sûr que, quand elle regardait quelqu’un ou qu’elle le draguait carrément, elle faisait ça pour le mettre dans son lit. Non, je ne crois pas.

J’ai vu le film de SS avec Vic, c’est vrai que Vic est bien dedans mais elle est comme ça dans la vie ! C’est pas une actrice. C’est une gamine avec un truc au fond des yeux.