Dîner

 » Ouais, j’me rappelle. Vous savez, le coup : la copine qui présente son copain à sa meilleure copine, classique ! Je vous la fais comique, mmm ? Ok ?

Alors, bon, j’arrive, à l’heure, comme toujours. Et je me retrouve devant un mur de gorilles. Vous savez comment on sait que SS est dans le coin ? Au nombre de gorilles en liberté. Enfin, bref, j’essaie de me glisser, pas facile mais y’a David le gorille perso de SS qui me voit. Signal à la tribu, je passe. Hop, premier mur. Dans le restau, je cherche notre table, pas compliqué, il faut juste repérer le 2e mur de gorilles. Notre table c’est là où y’a pas assez de chaises pour tous les mecs autour. Et là, personne ! Je suis la première arrivée ! Les gorilles sont là pour tracer le chemin dans la jungle. Je pose mon cul sur une chaise. Je chope David, je lui demande à quel stade en était SS quand il est parti : sous-vêtement, habillée, maquillée ? Il me dit : « maquillée ». Ok, j’en ai pour une petite heure. Je mets mon casque sur mes oreilles, je sors une revue. Et je lis. Evidemment, je ne lis pas, je pense à ce foutu dîner, je sais déjà que ça va être chiant : elle va me demander ce que je pense de ce mec. Et si je dis que je le trouve bien, le jour du divorce, elle me collera tout sur le dos. Et si je lui dis que c’est un con, elle ne m’écoutera pas et me traitera de jalouse… Puis je me mets à penser au précédent. D’ailleurs, c’était moi qui lui avais présenté, mais je ne pensais pas qu’elle serait aussi rapide, plus que moi ! N’empêche après, j’ai dû la consoler ! Au moins trois semaines, non, celui-là trois jours, enfin plutôt trois secondes. Enfin, c’est toujours la même histoire elle et ses mecs… Et pendant que je mijote, le temps passe. A un moment, enfin, un coup sur l’épaule me réveille, je me tourne et qui voilà ? Ils sont là les amoureux, joli couple. On a diné, on a parlé, je me suis fait chier. Notre conversation, c’était que du vent. On a parlé de tout sauf de l’essentiel : le bonheur, la peine de mort, l’avortement, de l’éducation des enfants, du travail et de sa place dans une vie … Comment se faire une idée de quelqu’un sans aborder ces questions-là ?

Au fromage, SS se lève pour aller se refaire une beauté, c’est le signal : je dois moi aussi me lever et la rejoindre aux toilettes. Elle m’attend et tout de suite : « Alors, comment tu le trouves ? » Je m’en sors par une pirouette : « Tout à fait baisable ». Elle me regarde : « Tu ne l’aimes pas. » Ce n’est pas une question. J’aurais pu encore lui mentir. Mais j’ai décidé d’être franche : « Dieu a fait le monde en 7 jours, et toi, tu voudrais que je me fasses une idée de ce type en un dîner ! ». Elle a compris. On est retourné manger le dessert.

Aprés, on a passé un accord, on se laisse le temps de construire une relation avant de se présenter notre nouveau mec. Au moins deux mois de fréquentation. Ca élimine beaucoup de dîner chiant ! »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :